Gant 101

Gant 101

Tout ce que vous devez savoir sur les gants !

Introduction

Gants de mécanicien haute visibilité dotés de paumes en cuir de chèvre, d'une doublure en para-aramide et d'inserts à fourchettes respirants entre les doigts. Ces gants durables offrent également une résistance à l'abrasion ANSI de niveau A3.

Avez-vous déjà lu la description du produit pour les gants de sécurité et vous êtes-vous demandé ce que le fabricant de gants essayait exactement de communiquer ? Avec tout ce " jargon technique des gants ", comment savoir quels gants de sécurité offrent le bon niveau de protection aux travailleurs sans nuire à leurs performances ou à leur confort ? Et avec les innombrables options de gants de sécurité disponibles sur le marché, par où commencer ?

Commencez par combler le manque d'informations pour comprendre ce qui entre dans la fabrication des gants de sécurité et les caractéristiques complémentaires qui influencent leurs performances. En bref, vous commencez par lire ce guide !

Le port des bons gants de sécurité, confortables, de taille correcte et fabriqués avec les bons matériaux, peut protéger les mains de l'utilisateur contre les risques professionnels et lui éviter des blessures qui pourraient mettre sa vie en danger. C'est pourquoi nous avons fait le travail pour vous et créé ce guide complet contenant des informations clés sur les gants de sécurité. La lecture de ce guide vous permettra de prendre une décision éclairée lors du choix des prochains gants de sécurité pour vos employés.

Pour faciliter la tâche des lecteurs, nous avons divisé ce guide Gants 101 en sections qui couvriront les sujets suivants :

Catégories de gants

Sauter à la section

Composants du gant

Sauter à la section

Additifs et traitements des gants

Sauter à la section

Taille des gants

Sauter à la section

Le blanchiment des gants

Sauter à la section

Normes de sécurité des gants

Sauter à la section

C'est parti !

Catégorisation des gants

Avant de nous plonger dans les composants spécifiques des gants de sécurité, examinons d'abord les caractéristiques fondamentales et les méthodes de construction qui permettent de catégoriser ces gants.

Il existe cinq principaux types de gants de travail :

CUIR
STRING KNIT
MÉCANIQUE
CHIMIQUE
JETABLE

Chaque type de gant offre divers avantages et caractéristiques qui en font la meilleure option pour des tâches et des risques spécifiques. Cependant, ils ont chacun leurs limites qu'il faut également prendre en compte avant de choisir ceux qui conviennent le mieux à votre environnement de travail.

Le tableau ci-dessous fournit un rapide résumé comparatif des caractéristiques et des limites de chaque type de gant de travail. Plus tard, nous examinerons chacun d'entre eux en détail.

Types de gants

Construction de la coque du gant

Caractéristiques et attributs

Limites

Cuir

Les pièces découpées sont cousues ensemble (il y a des coutures).

Cuirs courants : vache, mouton, chèvre, porc, cheval, buffle, cerf, élan...

  • Hautement durable
  • Haute résistance à l'abrasion
  • Naturellement résistant aux flammes
  • Moins de dextérité que le tricot à mailles
  • Le moins rentable par rapport aux autres

Tricotage de fils

Tricot sans couture

Fibres courantes : coton, nylon, polyester, HPPE, para-aramide

  • Grande dextérité
  • Haute respirabilité
  • Les fils techniques peuvent offrir plusieurs protections contre les risques.
  • Durabilité inférieure à celle du cuir

Mécanique

Couches de matériaux différents

  • Coupé et cousu
  • Grande dextérité
  • Une variété d'offres de protection
  • Protection par zones
  • Moins de dextérité que le tricot à mailles
  • Moins durable que le cuir

Produits chimiques

Nitrile, Néoprène, Latex, PVC

  • Résiste à la pénétration des liquides et des produits chimiques
  • Peut résister à la dégradation chimique
  • Offre une gamme limitée de protection mécanique

Jetable

Nitrile, Latex, polyéthylène

  • Empêche la contamination croisée
  • Offre la plus faible durabilité

La plupart des gants de sécurité sont soit en cuir, soit en tricot à mailles, soit une combinaison des deux (mécanique). Il existe également des gants chimiques et des gants jetables. Examinons de plus près leurs styles de construction uniques, ainsi que leurs principales caractéristiques et attributs.

Anatomie des gants de sécurité
01
Shell
02
Revêtement de la paume
03
Manchette
04
Pouce
Construction de la coque du gant
Tricot sans couture

Le style de tricotage sans couture décrit tous les gants tricotés à la main à l'aide de machines automatiques à tricoter les gants. Au cours du processus, il n'y a aucun point où les fils doivent être cousus ensemble, d'où leur absence de couture. L'absence de coutures a pour avantage d'améliorer la solidité des gants en supprimant les points de tension où ils peuvent être déchirés. Un autre avantage de ce style de construction est qu'en utilisant du fil (par opposition au cuir), la forme finie est plus dextre, plus douce et plus souple.

Le tricotage autour d'une forme de main permet également aux fabricants de gants d'intégrer des considérations ergonomiques, comme les courbes des doigts, ce qui rend ces gants plus confortables à porter. Il s'agit également d'une méthode plus rentable et plus rapide que le style coupe-couture utilisé dans la fabrication des gants en cuir et des gants de mécanicien, que nous aborderons ensuite.

Cut-And-Sew

Les gants en cuir et les gants de mécanicien sont fabriqués selon la méthode de coupe et de couture. Cela signifie essentiellement que différentes pièces de matériau sont découpées, puis cousues ensemble pour fabriquer ces gants de sécurité. L'un des avantages de cette méthode est qu'elle permet aux fabricants de gants de répondre plus facilement à différentes exigences en matière de taille. Mais le fait de coudre des morceaux de matériaux ensemble signifie également que ces gants auront des coutures, ce qui aura un impact sur la sensation et la dextérité de ces gants.

La façon dont les différentes pièces sont cousues ensemble dans un style de construction coupé-cousu est déterminée par le motif du gant utilisé. Et quand nous disons motif, il s'agit de la façon dont les doigts et les autres pièces du matériau sont attachés.

Explorons ces modèles.

Patrons de gants à découper et à coudre

Passez la souris pour en savoir plus sur les différents motifs.

Coupe Gunn

  • Dos sans couture
  • Une couture "gunn" à la base des deux majeurs face à la paume
  • La couture dans un pli naturel de la main permet aux doigts de se plier facilement.
  • La couture dans une zone retirée réduit l'usure du gant.
  • Type de motif le plus courant

Coupe Clute

  • Bandes individuelles de cuir cousues ensemble
  • Trois longues coutures au dos de la main
  • Les points de rupture plus nombreux améliorent la dextérité et l'amplitude des mouvements.
  • Ancien modèle et peu utilisé

Fourchettes

  • Bandes de tissu individuelles qui remontent le long du dos de la main et sont cousues entre les doigts.
  • La conception sans couture de la paume élimine les points d'usure
  • Les inserts entre les doigts améliorent la flexibilité et le confort

Pouce droit

  • Le pouce est cousu droit vers le haut, parallèlement aux autres doigts.
  • Rapide à coudre et facile à fixer
  • Le choix le plus économique

Pouce de l'aile

  • Pouce cousu complètement à plat sur le côté du gant, comme une aile.
  • Rapide à coudre
  • Rentable

Pouce de Keystone

  • Pouce cousu plus sur le côté de la paume
  • Plus difficile à fixer qu'une aile de pouce
  • Offre une meilleure ergonomie que l'aile et la droite

Essentiellement, lors de la fabrication de gants en cuir, l'objectif est de garantir la durabilité, la dextérité et le maintien de la sensation de toucher. De plus, lors de la fabrication de gants de mécanicien, l'avantage de cette méthode permet une protection ciblée dans les zones qui en ont le plus besoin.

Une autre caractéristique à prendre en compte lors du choix des gants de sécurité est le style des poignets.

Style des manchettes

Il existe différents styles de manchettes pour protéger et soutenir les poignets et les bras de vos travailleurs sur le lieu de travail. Pour des raisons de sécurité et de facilité d'utilisation, il est important de s'assurer que les poignets des gants sont adaptés à la tâche à accomplir.

GAUNTLET
Un brassard de protection est utilisé pour étendre la protection jusqu'au bras. Ils commencent à 4 pouces et peuvent aller jusqu'à la longueur de l'épaule (18-24 pouces). Ce style est utile pour les tâches comportant un risque d'éclaboussures ou de déversement de produits chimiques ou d'étincelles. Les manchettes de gant protègent également les éléments extérieurs qui pénètrent dans les gants. Ce style est le plus souvent utilisé pour les gants chimiques et les gants en cuir.

COFFRE DE SÉCURITÉ
Un poignet de sécurité est conçu pour être retiré rapidement, afin d'éviter les blessures graves aux mains. Le poignet est suffisamment serré pour protéger les mains, mais suffisamment lâche pour pouvoir enlever les gants. Ce style est le plus souvent utilisé dans les secteurs du cuir et de la mécanique.

CROCHET ET BOUCLE (VELCRO)
Une manchette à crochets et boucles permet un ajustement variable au niveau du poignet. Elle facilite l'enfilage et l'enlèvement des gants et permet également de les resserrer. Cependant, la poussière et les débris peuvent se coincer dans le tissu. Ce style est le plus souvent utilisé pour les gants de mécanicien.

SANGLE DE TRACTION RÉGLABLE
Comme son nom l'indique, une sangle de traction réglable permet aux travailleurs de serrer le gant une fois qu'ils l'ont enfilé. Elle assure un ajustement parfait au niveau des poignets. Ce style est le plus couramment utilisé pour les gants de mécanicien.

POIGNET EN TRICOT
Un gant tricoté en ficelle aura presque toujours un poignet tricoté. Parfois seulement, il est tricoté jusqu'à un certain point et comporte ensuite une bande auto-agrippante ou une bande velcro pour fixer les gants.

Principales caractéristiques et attributs des gants de sécurité
Gants en cuir

Les gants en cuir sont très durables, fabriqués à partir de peaux tannées de divers animaux et constituent un choix populaire pour les tâches qui exigent une résistance à l'abrasion, à la chaleur et au feu. Des doublures peuvent être cousues dans les gants en cuir pour offrir une protection contre des risques supplémentaires, et d'autres additifs et traitements peuvent également être intégrés pour améliorer les performances des gants.

Le cuir étant un matériau naturel, il s'assouplit avec le temps pour épouser la forme de la main. Cela ajoute à la dextérité et au confort. Mais tous les grains de cuir ne sont pas égaux. La partie du corps de l'animal dont provient la peau contribue à l'épaisseur globale du cuir, à son toucher, à sa dextérité, à sa durabilité et à son confort. Nous en parlerons plus en détail dans la section suivante.

Remarque : la seule protection mécanique que les gants en cuir offrent réellement est la résistance à l'abrasion. Bien que les peaux plus épaisses et plus abrasives puissent également offrir un certain degré de protection contre les coupures et les perforations, cette protection est minime. En effet, le cuir n'est qu'une peau, et la peau n'offre par nature pratiquement aucune résistance aux coupures et aux perforations. Pour cette raison, certains gants en cuir sont associés à d'autres matériaux techniques pour renforcer la protection.

Gants en tricot à ficelle

Grâce aux fils techniques, les gants en tricot à ficelle peuvent offrir une protection contre de nombreux risques. Les fils techniques intègrent les avantages de deux fibres ou plus pour en faire un fil encore plus résistant. Cela nous permet également d'intégrer des niveaux de protection plus élevés sans compromettre le confort ou la dextérité. Comme pour le cuir, d'autres additifs et traitements peuvent également être intégrés aux gants en tricot à ficelle pour en améliorer les performances. Des explications plus détaillées sur les matériaux utilisés pour les gants en tricot à ficelle seront abordées dans la section suivante consacrée aux matériaux de l'enveloppe du gant.

Un autre facteur important à prendre en compte pour les gants tricotés est la jauge du gant. La jauge du gant, qui est en fait la jauge du fil (c'est-à-dire de la ficelle) utilisé pour fabriquer le gant, varie généralement de 7 à 21. Les gants de faible jauge sont plus épais et offrent plus d'amortissement et de durabilité, tandis que les gants de jauge supérieure sont plus fins et plus dextres, mais moins durables. Aucune jauge n'est meilleure que l'autre. Tout dépend des tâches et des risques pour lesquels ils sont nécessaires. Une discussion plus approfondie sur les épaisseurs de gants sera abordée dans la section consacrée aux matériaux des gants, plus loin dans ce guide.

Gants de mécanicien

Les gants de mécanicien sont essentiellement constitués de différentes couches de matériaux (naturels ou synthétiques) cousues ensemble pour en faire des gants. Cette méthode de construction nous permet d'intégrer une protection zonée. Cela signifie que la protection peut être localisée dans les zones du gant où les mains présentent un risque élevé de blessure. Un autre avantage des gants mécaniques est qu'il existe une plus grande variété d'options de matériaux qui peuvent être cousus sur les gants et qui seraient autrement difficiles à intégrer dans d'autres types de gants.

Gants chimiques

Les gants chimiques sont conçus pour repousser les liquides et les fluides. L'enveloppe extérieure des gants chimiques est entièrement enduite pour résister à la pénétration et à l'imprégnation des liquides, ainsi qu'à la dégradation chimique.

Les gants chimiques peuvent être doublés ou non doublés. Une façon simple de comprendre est de penser qu'ils sont doublés ou non doublés. Une doublure qui soutient le gant agit comme un squelette qui permet au gant de conserver sa forme, même si une main ne le porte pas. À l'inverse, un gant non doublé ne peut pas conserver sa forme sans qu'une main ne le porte. Le coton et le nylon sont les deux matériaux les plus couramment utilisés comme doublure pour les gants chimiques. Moins souvent, vous verrez également des fibres à haute résistance comme le para-aramide ou le HPPE. Essentiellement, la doublure ajoute au confort des gants, à leur durabilité et à la facilité d'enfiler et d'enlever les gants.

La meilleure façon d'acheter ces gants est d'identifier le produit chimique que vous manipulez et de le faire correspondre au matériau du gant qui résiste à ce produit. Pour cela, vous pouvez demander à un expert ou consulter la FDS (fiche de données de sécurité) de votre produit chimique.

Gants jetables

Les gants jetables sont principalement utilisés dans les secteurs de l'alimentation et de la santé pour éviter la contamination des produits par des fluides corporels, des bactéries, etc. Ils sont généralement fabriqués en nitrile, et parfois en latex (bien que le latex présente un risque de réactions allergiques).

Une discussion plus approfondie sur les caractéristiques et les attributs des matériaux utilisés pour fabriquer des gants chimiques et jetables sera abordée dans la section sur l'enduction des gants, plus loin dans ce guide.

Composants du gant

Maintenant que nous avons une compréhension de base des types de gants de sécurité, l'étape suivante consiste à les décomposer en leurs composants constitutifs et à voir comment chacun d'entre eux influence les niveaux de protection, la dextérité et le confort. Cela nécessite une compréhension plus approfondie de ce qui suit :

Matériaux de l'enveloppe du gant
Additifs et traitements
Matériaux de l'enveloppe du gant de sécurité

La coque du gant, ou plus précisément le matériau de la coque du gant, est considérée comme la base de tous les gants de sécurité. Il s'agit de l'armature centrale sur laquelle on construit en incorporant des additifs et d'autres traitements pour améliorer encore les performances et le confort du gant.

Les matériaux d'enveloppe des gants pour la plupart des types de gants (cuir, tricot à ficelle et mécanique) peuvent essentiellement être divisés en deux grandes catégories : le cuir et le fil tricoté. Les matériaux utilisés pour les autres gants (chimiques et jetables) seront abordés plus loin dans ce guide, dans la section consacrée aux revêtements de gants.

Matériaux en cuir

Cuir grainé ou fendu ? Gants en cuir de vache, de mouton, de chèvre ou autre ? Comment choisir entre toutes ces options ?

La grande variété d'options disponibles pour les gants en cuir ne rend pas toujours le choix facile. Comprendre les principaux attributs et les différences entre chaque type peut vous aider à prendre une décision éclairée.

Comme indiqué précédemment, le cuir offre une durabilité et une résistance à l'abrasion élevées ainsi qu'une résistance nominale aux coupures et aux perforations. Mais tous les grains de cuir ne sont pas créés égaux. Lorsque vous choisissez des gants en cuir pour des tâches spécifiques, il est important de prêter attention à :

De quelle partie du corps de l'animal la peau provient-elle ?
Quel est le côté de la peau utilisé (également connu sous le nom de finition du cuir) ?

Ventre

Économique (bon)

Le cuir coupé sur le ventre est moins durable et est souvent utilisé pour des gants et des garnitures de qualité économique.

Dos

Médian (meilleur)

Le cuir coupé dans le dos est moins optimal que celui de l'épaule, mais reste de haute qualité. C'est l'option la plus rentable et elle permet de compenser la majeure partie du matériau utilisé dans la fabrication des gants de sécurité.

Épaule

Premium (meilleur)

Le cuir coupé à l'épaule offre la plus grande durabilité et constitue le choix le plus optimal pour les gants.

Finitions du cuir

Chez les animaux qui ont une peau épaisse, comme la vache et le buffle, le cuir peut être séparé entre la partie supérieure "grain supérieur" et la partie inférieure "fendu".

Grain
Le cuir grainé est un cuir de haute qualité, souple et flexible. Il a également un aspect plus attrayant et est plus cher que le cuir refendu. Mais le grand avantage pour les travailleurs est qu'il résiste aux huiles et autres liquides.
Split (ou daim)
Le cuir refendu est créé à partir de la partie inférieure fibreuse de la peau, une fois que la fleur supérieure a été séparée. Il est un peu plus robuste que le cuir fleuri, ce qui contribue à sa durabilité. Il est également plus rentable. Mais l'avantage caché du cuir refendu est que lorsqu'on travaille sur des surfaces huileuses, le cuir refendu absorbe une partie de l'huile (car il est plus poreux) pour améliorer l'adhérence.

Il est également important de noter que la récolte du cuir est un sous-produit de la production alimentaire. Et la qualité du cuir a un impact direct sur le coût des gants.

Le cuir de vache est le type de cuir le plus couramment utilisé pour les gants de sécurité et offre une grande résistance à l'abrasion. Le cuir de chèvre vient juste après, en raison de son toucher doux et souple et de sa grande dextérité. Les autres types de cuir offrent des niveaux variables de durabilité, de dextérité et de résistance à l'abrasion. Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu de chaque type de cuir.

Peau de vache

La peau de vache est économique, épaisse et robuste, offrant une grande durabilité et une résistance à l'abrasion. Bien qu'elle puisse être rigide au début, la peau de vache s'adapte facilement.

 

Peau de chèvre

La peau de chèvre est de haute qualité, plus fine et plus souple que la peau de vache, mais moins durable. La peau de chèvre étant très fine, elle ne peut pas être refendue en cuir refendu.

 

Peau de cochon

La peau de porc est plus robuste et durable que la peau de chèvre, mais aussi moins souple. Le cuir de porc reste souple après avoir été mouillé en raison de sa forte teneur en lanoline. Comme la peau de vache, il est très abordable. Comme la peau de chèvre, la peau de porc ne peut pas être refendue en cuir refendu.

Peau de mouton

La peau de mouton est extrêmement douce, souple et dextre, avec un toucher velouté. Elle est incroyablement polyvalente et convient aussi bien aux climats frais que chauds. Les gants en peau de mouton sont très confortables mais sacrifient la durabilité et la résistance à l'abrasion.

Peau de daim

La peau de cerf est également extrêmement douce, souple et dextre, mais moins durable que la peau de mouton. Comme la peau de mouton, les gants en peau de cerf sont les meilleurs pour le confort, mais ils sacrifient la durabilité et la résistance à l'abrasion.

Peau d'élan

La peau d'élan possède de nombreuses qualités de la peau de cerf, mais elle est beaucoup plus résistante.

Buffalo

La peau de buffle est très épaisse et rigide, mais pas très souple. Elle offre une grande résistance à l'abrasion, ce qui la rend durable, robuste et solide.

Cuir de cheval

Le cuir de cheval est résistant et durable. Il est plus robuste que le cuir de vachette, mais c'est le moins souple de tous les cuirs. Le cuir de cheval est également l'un des cuirs les plus chers à utiliser pour les gants.

Comme vous pouvez le constater, lors de la sélection des différents types de cuir, le compromis essentiel est entre la durabilité et la dextérité - la robustesse de la peau par rapport à sa souplesse. Le choix des bons gants de sécurité dépend de la tâche pour laquelle vous les utilisez. Par exemple, pour les tâches qui exigent une plus grande sensation de mouvement ou de dextérité, il convient de choisir une peau d'élan, de cerf ou de chèvre. Pour les tâches où le risque d'éclair d'arc électrique est élevé, un matériau plus robuste comme la croûte de vache, le cheval ou le buffle offrira la protection nécessaire. Des doublures sont généralement cousues dans les gants en cuir pour offrir une protection supplémentaire contre les risques, et d'autres additifs et traitements peuvent également être intégrés pour améliorer les performances des gants. Pour en savoir plus sur les matériaux, additifs et traitements spécifiques aux risques utilisés pour améliorer la protection mécanique des gants, consultez nos articles sur la compréhension des risques ici.

Fil à tricoter

Jetons un rapide coup d'œil dans les coulisses de la fabrication des fils. Cela nous aidera à comprendre comment les différents matériaux des gants se combinent pour améliorer les performances des gants.

Tous les gants tricotés commencent par des fibres, qu'elles soient naturelles ou synthétiques. Ces fibres sont ensuite peignées, fondues ou transformées en fils. Les différents fils sont ensuite filés ensemble à l'aide d'une machine à filer le fil sur une bobine (dispositif cylindrique sur lequel le fil peut être enroulé). Les bobines de fil sont ensuite reliées à une autre machine qui tord et tricote les gants.

Les matériaux de base des fils utilisés dans la fabrication des gants de sécurité sont les suivants :

Type de fil

Caractéristiques et attributs

Limites

Coton

  • Fibre naturelle
  • Très doux et confortable
  • Naturellement résistant à la chaleur
  • Propriétés d'absorption de l'humidité

Le coton est principalement utilisé dans les gants comme doublure pour le confort.

  • Pas aussi solide que les fibres synthétiques

Nylon et polyester

  • Doux et confortable
  • offre une meilleure durabilité et s'étire assez bien par rapport aux fibres naturelles
  • Rentabilité

Le nylon et le polyester sont principalement utilisés dans les gants de sécurité comme doublure pour le confort.

  • Thermoplastique : fond à la chaleur

HPPE

  • Fibre synthétique haute résistance
  • Plus doux et plus frais à porter
  • Plus dextère et flexible que le para-aramide

En tant que fibre à haute résistance, le HPPE offre à lui seul un certain degré de protection mécanique contre les risques de coupure et de perforation.

  • Thermoplastique : fond à la chaleur

Para-aramide

  • Fibre synthétique haute résistance
  • Résistance naturelle à la flamme et à la chaleur

En tant que fibre à haute résistance, le para-aramide offre à lui seul un certain degré de protection mécanique contre les risques de coupure et de perforation.

  • La fibre dense, comparée au HPPE, est plus rugueuse et plus chaude à l'usure.
  • Moins de dextérité et de flexibilité que le HPPE
  • Sensation tactile plus faible par rapport au HPPE

Des matériaux supplémentaires sont généralement intégrés aux matériaux primaires susmentionnés pour assurer une protection mécanique et d'autres avantages, notamment en matière de coupure, de perforation, de flamme, de chaleur, de dextérité et de confort. D'autres additifs et traitements peuvent également être intégrés pour améliorer les performances du gant. Cependant, ces matériaux supplémentaires ne constituent pas la majorité du gant et sont ajoutés pour compléter la protection dont les travailleurs ont besoin pour des risques spécifiques. Pour en savoir plus sur les matériaux, additifs et traitements spécifiques aux risques utilisés pour améliorer la protection mécanique des gants, consultez nos articles sur la compréhension des risques ici.

La jauge du gant et son impact sur la performance du gant

La jauge est définie comme le nombre de mailles comprises dans chaque pouce de fil. Plus le nombre de mailles augmente, plus la jauge augmente. Notez que bien que la jauge se réfère au fil, il est courant d'entendre parler de jauge de gant. Cette expression a la même signification et constitue une manière abrégée de désigner l'épaisseur ou la finesse d'un gant.

Vous pourriez penser que des gants de faible calibre sont plus légers et que des gants de calibre supérieur sont plus lourds, mais c'est en fait le contraire. Les gants de faible calibre sont plus épais et moins adroits, tandis que les gants de calibre supérieur sont plus légers et offrent plus de dextérité.

Cependant, aucune jauge n'est meilleure que l'autre. Tout dépend des tâches et des risques pour lesquels ils sont nécessaires. Par exemple, si l'on compare un gant de jauge 7 à un gant de jauge 21, le gant de jauge 7 sera moins adroit, car il est moins souple et moins tactile. Si la motricité fine est nécessaire, c'est un problème. En revanche, si la tâche exige de soulever des objets pointus et abrasifs, les travailleurs préféreront un gant plus épais car il offre un meilleur amortissement et une plus grande durabilité. Consultez le tableau ci-dessous pour une référence rapide de la jauge du gant par rapport à la performance du gant.

Additifs et traitements des gants

Les traitements additifs et les traitements sont incorporés aux gants de sécurité pour compléter les caractéristiques existantes ou ajouter des caractéristiques qui peuvent être manquantes. Il peut s'agir de :

Revêtement de la paume

Sauter à la section

Doublures de gants

Sauter à la section

Traitement des gants

Sauter à la section
Revêtements de palme

Les revêtements de paume constituent une couche de protection supplémentaire sur les gants de sécurité et peuvent être adaptés à des tâches et des conditions de travail spécifiques. En matière de protection mécanique, tous les revêtements de paume offrent un certain degré de résistance à l'abrasion et à la perforation (en fonction de l'épaisseur du revêtement). Les revêtements de paume contribuent également à améliorer l'adhérence et la durabilité.

Nous avons répertorié ci-dessous les matériaux de revêtement les plus populaires, avec leurs avantages et leurs limites, afin de mieux vous guider.

Matériau de revêtement

Caractéristiques et attributs

Limites

Nitrile plat

Le nitrile est le revêtement de paume le plus polyvalent. Il offre la meilleure adhérence humide/huile par rapport aux autres. C'est particulièrement vrai avec la mousse et le nitrile microporeux. Il est très résistant, plus que le PU (polyuréthane) mais moins que le latex. Le nitrile plat est également plus résistant que la mousse poreuse et le nitrile microporeux.

Dextérité limitée et raidissement par temps froid.

Mousse et nitrile microporeux

La mousse et le nitrile microporeux sont fabriqués en introduisant des bulles d'air dans le mélange de nitrile. Cela crée un espace dans lequel les liquides peuvent s'échapper lors du travail sur des surfaces humides ou huileuses.

Le nitrile mousse et le nitrile microporeux sont très similaires, en ce sens qu'ils offrent une excellente adhérence à l'eau et à l'huile, mais ils obtiennent des résultats différents. Alors que le nitrile mousse absorbe et disperse le liquide dans la paume pour une meilleure adhérence, le nitrile microporeux agit comme des ventouses pour améliorer l'adhérence.

Dextérité limitée et raidissement par temps froid.

Latex

Le latex est très économique et offre une forte adhérence à sec. Comme il s'agit d'un caoutchouc naturel, il est un peu plus extensible que le nitrile et offre une meilleure durabilité et résistance aux perforations.

Le latex n'a pas une très bonne adhérence sur sol mouillé et se raidit par temps froid. Il est également très sensible aux solvants naturels (solvants organiques), de sorte qu'il se dégrade au fil du temps en s'asséchant et est susceptible de se fissurer.

Latex froissé

Le latex crinkle présente une plus grande surface sur la paume que le latex plat. Cela permet d'améliorer encore plus l'adhérence, même sur sol mouillé, car l'eau a un endroit où aller. En tant que caoutchouc naturel, il est très durable et offre une bonne résistance aux perforations.

Même si le latex frisé contribue à améliorer l'adhérence sur sol mouillé, il est globalement meilleur pour les applications d'adhérence sur sol sec. Le latex ondulé se raidit également par temps froid.

Néoprène

Le néoprène n'est pas aussi courant et est principalement utilisé pour sa haute résistance naturelle aux flammes. Par exemple, l'enduction de la paume en néoprène est utilisée dans les gants en tricot à ficelle pour assurer une protection contre les arcs électriques.

Moins durable et moins bonne adhérence à l'huile et à l'eau que le nitrile.

PVC

Le PVC offre une résistance naturelle à de nombreux produits chimiques et est idéal pour travailler dans des températures extrêmement froides - il ne se raidit pas.

Le PVC n'a pas une très bonne tactilité et a tendance à se déchirer.

Silicone

Le silicone est assez unique. Il offre une grande résistance à la chaleur, car son point de fusion est très élevé, et une bonne résistance à l'abrasion et à la perforation. Il est également très résistant aux adhésifs.

Le silicone offre une faible adhérence sur sol mouillé. Il contamine également la surface sur laquelle vous travaillez, ce qui affecte la qualité des produits finis.

Polyuréthane (PU)

Les revêtements en PU offrent un haut niveau de dextérité et de tactilité. Le PU est le matériau le plus couramment utilisé pour les gants anti-marquage. Il existe deux types d'enduction PU : le PU à base d'eau et le PU à base de solvant.

Les revêtements en PU sont moins durables et offrent une faible adhérence sur sol mouillé et une adhérence moyenne sur sol sec par rapport aux autres revêtements. Ils se rigidifient également et se fissurent par temps froid.

Les deux types de PU :

PU à base d'eau

Plus fin, tactile et offrant un niveau de dextérité plus élevé que le PU à base de solvant.

Pas aussi durable que le PU à base de solvant.

PU à base de solvant

Plus durable et plus collant que le PU à base d'eau.

Moins tactile que le PU à base d'eau.

Les mêmes matériaux d'enduction de la paume énumérés ci-dessus servent d'enveloppe aux gants chimiques et jetables, dont le gant entier est principalement constitué de cette enduction. Passons une fois de plus en revue les éléments clés à prendre en compte lors du choix des matériaux pour les gants chimiques et jetables.

Gants chimiques

La première considération est la résistance du matériau au produit chimique avec lequel vous interagissez. Pour cela, vous pouvez demander à un expert ou consulter la FDS (fiche de données de sécurité) de votre produit chimique.

Gants jetables

La principale considération est le transfert des contaminants de l'utilisateur au produit. Les matériaux couramment utilisés pour les gants jetables sont le nitrile, le latex et le vinyle (PVC).

Doublures de gants

Les doublures de gants servent de couche supplémentaire pour améliorer le confort, la chaleur ou la protection mécanique du porteur, en fonction de la tâche et des conditions de travail. Lisez la suite pour savoir comment.

Doublure pour l'isolation

Lorsque nous parlons d'isolation des gants, nous parlons essentiellement d'empêcher la température extérieure d'interférer avec la température de la main, ce que l'on appelle également le contrôle thermique. Et nous utilisons différents matériaux pour y parvenir.

Pour les gants destinés à l'épaule ou à la saison estivale, la doublure est faite de matériaux qui résistent à la chaleur, c'est-à-dire des matériaux qui résistent aux changements de température et empêchent la perte de l'air frais emprisonné à l'intérieur des gants. Un bon exemple de ce type de matériau est le para-aramide (reportez-vous à la section sur les matériaux de l'enveloppe du gant pour passer en revue les caractéristiques, les attributs et les limites des différents matériaux de gants).

Pour les gants d'hiver, nous utilisons des matériaux qui permettent d'emprisonner un maximum d'air chaud. Et plus l'air est emprisonné, plus le gant est chaud. Les deux doublures de gants les plus couramment utilisées pour garder les mains des travailleurs au chaud pendant les saisons hivernales sont les suivantes :

THINSULATE™

Thinsulate™ est un isolant respirant et résistant à l'humidité qui offre une chaleur optimale dans les environnements froids. Il est efficace pour emprisonner l'air et garder les mains au chaud tout en permettant à l'humidité de s'échapper. Les doublures en Thinsulate™ sont meilleures pour la chaleur par rapport à la polaire, mais elles sont aussi plus coûteuses.

Le niveau de Thinsulate™ utilisé pour la doublure est mesuré en GSM (grammes par mètre carré). Cela décrit la quantité d'isolation ajoutée aux gants (l'épaisseur de la doublure). En général, 100 GSM est suffisant pour garder les mains au chaud sans perdre en dextérité pour la plupart des températures hivernales, jusqu'à -25°C. Une doublure de 200 GSM est utilisée pour les gants de sécurité d'hiver très résistants, mais elle rend les gants plus épais et plus lourds, ce qui implique une certaine perte de dextérité.

DES DOUBLURES EN ACRYLIQUE OU EN POLAIRE

Les doublures en acrylique ou en polaire sont un bon point de départ alors que les températures commencent tout juste à baisser. C'est l'une des options légères les plus courantes qui est plus chaude que la doublure en coton ou en mousse et moins encombrante que les autres isolants. Les gants avec doublure en polaire peuvent également suffire pour les espaces de travail intérieurs maintenus à des températures plus fraîches.

Doublure de la membrane

Les doublures à membrane, également appelées doublures imperméables, sont utilisées pour imperméabiliser les gants de sécurité. Dans cette méthode, une couche de membrane imperméable (base en plastique) est insérée dans les gants pour créer une barrière qui interdit le passage des gouttes d'eau. Cela permet de garder les mains confortables et sèches dans des conditions de travail humides.

Lorsqu'il s'agit de gants de travail de sécurité, il existe deux méthodes de construction couramment utilisées pour obtenir des gants imperméables :

01
Construction à double couche :
Les gants de sécurité construits avec une imperméabilisation double couche comportent une membrane extérieure imperméable et une couche intérieure pour le confort. Cette couche intérieure offre également la respirabilité nécessaire et aide à évacuer l'humidité (la sueur) des mains de l'utilisateur. Ces types de gants imperméables sont également légers et moins encombrants. Pour mieux comprendre, il suffit de penser à un imperméable doublé. La plupart des vestes de pluie doublées sont dotées d'une couche extérieure imperméable pour empêcher vos vêtements d'être mouillés et d'une doublure intérieure douce pour une sensation agréable. Un inconvénient apparent de la méthode de construction à double couche est que si la couche extérieure est endommagée, cela compromet l'imperméabilité des gants.
02
Construction à trois couches :
Dans la méthode de construction à trois couches, la membrane est prise en sandwich entre une couche de protection extérieure et une doublure intérieure. La couche extérieure est généralement constituée de matériaux qui offrent la protection mécanique nécessaire à la tâche (coupure, perforation, abrasion, etc.), tandis que la couche intérieure est destinée au confort et à la respirabilité. Des matériaux comme le nylon et le coton sont des choix populaires pour la couche intérieure. Le matériau le plus couramment utilisé pour la membrane est le polyéthylène.

Cette conception à trois couches est considérée comme la plus durable (c'est-à-dire qu'elle s'use moins) et la plus respirante, mais elle est également plus coûteuse à réaliser par rapport aux autres méthodes de construction.

La façon dont la membrane est fixée entre les deux couches diffère selon les types de gants de sécurité.

    • Pour le cuir et la mécanique, la membrane imperméable est insérée entre deux couches. La couche intérieure est cousue avec la couche extérieure sans que les points ne traversent la membrane pour éviter de la perforer et de l'endommager. L'inconvénient de cette technique est que, comme il y a trois couches distinctes, elle peut entraîner un glissement entre les matériaux, ce qui réduit la sensation de toucher et la dextérité des gants.
    • Pour les gants en tricot à mailles, la membrane d'étanchéité est laminée entre les couches extérieures et intérieures. Ce procédé permet aux trois couches de s'unifier en une seule, de sorte qu'il n'y a aucun glissement entre les matériaux.
Doublure pour protection mécanique, confort et durabilité

Comme nous l'avons déjà évoqué précédemment, des doublures peuvent être ajoutées (cousues ou insérées) pour renforcer la protection mécanique. Par exemple, les gants en cuir n'offrent pas à eux seuls une protection significative contre les coupures ou les perforations. Les gants en cuir qui offrent une protection mécanique contre les coupures et les perforations sont dotés de doublures ou d'inserts dotés de ces propriétés.

De même, des doublures peuvent être ajoutées aux gants pour améliorer le confort et la sensation de toucher en utilisant des matériaux tels que le coton et le nylon, ou pour un soutien structurel, comme c'est le cas pour les gants chimiques. Vous pouvez vous référer aux caractéristiques et attributs des gants chimiques dans la rubrique catégorisation des gants pour revoir ces informations.

Traitement des gants

Les traitements des gants sont un moyen rentable d'introduire dans les gants des caractéristiques qui, autrement, pourraient être coûteuses. Voici quelques-uns des traitements les plus couramment utilisés :

Résistance à l'huile

Le plus souvent, un traitement de résistance aux huiles tel que Oilbloc™ est pulvérisé sur les gants de sécurité pour empêcher l'absorption des huiles. Ce traitement est appliqué aux gants dont le cuir a une tendance naturelle à absorber les huiles.

Chez Superior Glove, le traitement Oilbloc™ est incorporé pendant le processus de tannage, de sorte qu'il pénètre profondément dans le cuir. Ainsi, même si une partie du gant s'use, il y a toujours de l'Oilbloc™ présent dans les gants.

Traitement imperméable

Le traitement imperméable (différent de l'imperméabilisation des gants à l'aide d'une membrane) est pulvérisé et crée une barrière pour empêcher les fibres d'absorber les liquides. Il peut être appliqué sur des gants en cuir, en mécanique ou en tricot à mailles fines.

Anti-microbien

Le traitement antimicrobien inhibe la croissance bactérienne et est utilisé uniquement dans les gants en tricot à mailles fines. Le traitement est intégré au tissu, ce qui signifie que le matériau absorbe le produit chimique pendant le lavage.

Prélavage

Le prélavage est essentiellement un pré-rétrécissement contrôlé des gants en tricot à ficelle pour éviter que les gants ne soient trop petits après le lavage.

Caractéristiques supplémentaires pour améliorer les performances du gant

Il existe des caractéristiques supplémentaires qui peuvent être incorporées aux gants pour obtenir des caractéristiques plus spécifiques nécessaires à vos tâches ou conditions de travail.

    • Embouts de doigts : Coquille résistante à l'écrasement à l'intérieur du bout des doigts pour aider à résister à l'écrasement. Cependant, les protège-doigts réduisent le niveau de dextérité.
    • Écran tactile : Du carbone en poudre est incorporé dans l'enduction de la paume pour rendre les gants de sécurité compatibles avec les écrans tactiles.
    • Haute visibilité (Hi-viz) : Coque Hi-viz ou bandes rétro-réfléchissantes (orange, vert ou jaune) pour améliorer la visibilité du placement des mains et mesurer la conformité des gants.
    • Non-marquage : Le marquage est l'effet de laisser des résidus ou des marques après avoir touché un produit, comme les empreintes digitales sur un verre. Les gants non-marquants sont idéaux pour le contrôle de la qualité des produits finis.
    • Paumes en pointillés : les paumes en pointillés aident à améliorer la prise, mais seulement de façon marginale.
    • La protection contre les chocs au dos de la main peut être cousue ou moulée dans les gants pour protéger les mains des travailleurs contre les blessures. Elle est classée sur une échelle de 0 à 3, le niveau 3 offrant le plus haut niveau de protection contre les chocs. Le caoutchouc thermoplastique (TPR) est le matériau le plus utilisé pour la protection contre les chocs au dos de la main. Superior Glove et certains autres fabricants utilisent un mélange exclusif de matériaux pour atteindre des niveaux plus élevés.

En plus des considérations spécifiques aux gants que nous avons abordées ci-dessus, il existe d'autres facteurs tout aussi importants à prendre en compte lors du choix des gants de sécurité afin de garantir leur port, leur rentabilité, leur confort et d'autres facteurs qui déterminent une adoption réussie. Il s'agit notamment des facteurs suivants

    • Taille des gants
    • Le blanchiment des gants
    • Classification de la protection des mains en fonction des risques sur le lieu de travail
Taille des gants

L'ajustement des gants est crucial pour déterminer leur port et la protection contre les dangers. Si les gants sont trop petits, ils peuvent limiter les mouvements des mains et décourager les travailleurs de les porter. De même, des gants lâches peuvent glisser au moindre mouvement et rendre les tâches de manutention difficiles. Dans les deux cas, le porteur s'expose à des risques de blessures graves.

Il existe deux mesures qui déterminent la taille des gants :

    • Distance autour de vos articulations
    • Longueur totale de vos gants (de la paume au bout des doigts).

 

Et il existe des moyens d'identifier si vos gants sont mal ajustés :

  1. La longueur totale des doigts - si l'entre-doigts ne correspond pas à la base de vos doigts, ou si vous avez un excédent de tissu au bout des doigts, cela signifie que vous devez prendre une taille supérieure ou inférieure, respectivement.
  2. La paume - si la paume du gant ne couvre pas entièrement votre paume, cela signifie que vos gants sont trop petits et que vous devez prendre une taille supérieure.
  3. Excès de matière - Un excès de matière autour de vos mains ou des paquets dans vos paumes lorsque vous fermez les mains indique que les gants sont trop grands. Vous devez donc prendre une taille inférieure.

Mesurez vos mains et reportez-vous au tableau ci-dessous pour trouver votre taille de gant idéale.

Le blanchiment des gants

Le blanchiment des gants peut contribuer à réduire les coûts. Les gants fabriqués à partir de matériaux de haute qualité peuvent être blanchis pour augmenter leur durée de vie sans nuire à leurs performances.

Lisez ce qui suit pour connaître quelques considérations de base à garder à l'esprit lors du lavage des gants.

Cuir

Idéalement, les gants en cuir doivent être nettoyés à sec.
Si vous prévoyez de laver vos gants en cuir à la maison, vous voudrez utiliser un savon de conditionnement du cuir qui redonnera des huiles aux gants.

Para-Aramide
    • Lavage à l'eau chaude (170°F/75°F)
    • Séchage par culbutage à haute température (155°F/70°C)
    • Pas d'eau de Javel

Lorsque vous lavez des gants en matériaux para-aramide, évitez à tout prix d'utiliser de l'eau de Javel. L'utilisation d'eau de Javel endommagera le gant presque immédiatement. De même, une longue exposition aux rayons UV affaiblit le matériau et réduit la durée de vie du gant. Par conséquent, les gants en para-aramide ne doivent pas être exposés trop longtemps à la lumière directe du soleil lors du séchage.

HPPE, Nylon et Polyester
    • Lavage à l'eau chaude (105°F/40°C)
    • Séchage par culbutage à feu moyen ou faible

Le HPPE, le nylon et le polyester sont des matériaux thermoplastiques, ce qui signifie qu'ils peuvent fondre lorsqu'ils sont exposés à la chaleur. Lorsque vous lavez des gants fabriqués dans ces matériaux, veillez à ne pas les laver à l'eau chaude. Vous pouvez utiliser des détergents ordinaires et de l'eau de Javel, mais pas de chaleur élevée ou sanitaire.

Coton
    • Lavage à l'eau froide ((85°F/30°C)
    • Séchage par culbutage à basse température ou sans chaleur

La seule considération à garder à l'esprit lors du lavage des gants en coton est le risque de rétrécissement. Pour cette raison, bien que vous puissiez utiliser des détergents ordinaires et de l'eau de Javel pour les gants en coton, évitez d'utiliser une chaleur élevée ou sanitaire.

Classification de la protection des mains en fonction des risques sur le lieu de travail

Tous les gants de sécurité ne protègent pas de la même manière. Les gants conçus pour un type de danger peuvent ne pas suffire à protéger contre un autre, même s'ils se ressemblent. De plus, la nature du danger aura une incidence sur le choix de vos gants.

Alors, comment déterminer quels gants offrent le bon niveau de protection pour votre travailleur ?

Pour résoudre ce problème, des normes industrielles ont été établies, qui font référence à des méthodes d'essai spécifiques pour attribuer des niveaux de protection aux gants de sécurité, notamment contre les coupures, les impacts, les perforations, les arcs électriques, la chaleur, les flammes, les vibrations, l'abrasion, le froid et les produits chimiques. Ces normes ont été introduites pour créer un langage commun permettant aux responsables de la sécurité, aux distributeurs et aux fabricants de définir les niveaux de protection et d'être tenus responsables de leurs affirmations.

Les normes industrielles qui régissent les niveaux de protection contre les dangers sur le lieu de travail incluent :

    1. En Amérique du Nord, la norme nord-américaine ANSI/ISEA 105-2016 et ANSI/ISEA 138-2019
    2. En Europe, la norme européenne EN388 (CE)
    3. Au Royaume-Uni, la norme britannique (UKCA) a été élaboréelorsque le Royaume-Uni s'est séparé de l'UE.
    4. NFPA 2112 (norme de l'Agence nationale de protection contre l'incendie)
NORME NORD-AMÉRICAINE (ANSI/ISEA 105, ANSI/ISEA 138)

La norme ANSI spécifie la classification et les exigences de test pour la protection des mains. Elle fait ensuite référence aux méthodes d'essai selon les normes ASTM (American Society for Testing and Materials) ou EN (European Standard) pour attribuer des niveaux de protection aux gants de sécurité. Cette classification peut aider les utilisateurs à choisir des gants adaptés à des risques professionnels spécifiques.

Consultez le tableau ci-dessous pour un résumé rapide des normes de sécurité ANSI relatives aux gants de protection contre les risques, notamment les coupures, les impacts, les perforations, la chaleur, l'abrasion, la dextérité et les vibrations.

Dangers

Icône

Classements/niveaux ANSI (du plus bas au plus haut)

Coupez

ANSI/ISEA 105 (A1 - A9)

Impact

ANSI/ISEA 138 (1 - 3)

Ponction (Sonde)

ANSI/ISEA 105 (1 - 5)

Ponction (aiguille hypodermique)

ANSI/ISEA 105 (1 - 5)

Chaleur

ANSI/ISEA 105 (1 - 5)

Abrasion

ANSI/ISEA 105 (1 - 6)

Vibration

ANSI/ISEA 105 (Réussi ou échoué)

Norme européenne CE-EN 388

La norme CE-EN388 est une norme européenne obligatoire qui dicte les méthodes d'essai et les plages de performance des gants offrant une protection contre les risques mécaniques, notamment l'abrasion, la coupure, la déchirure, la perforation, la coupure (test TDM), l'impact et le froid.

Consultez le tableau ci-dessous pour une référence rapide des normes de sécurité EN388 pour les gants de protection et le marquage de score sous les boucliers EN388.

Dangers

Notations

Résistance à l'abrasion

1 - 4

Résistance à la coupure - Test de coupure

1 - 5

Résistance à la déchirure

1 - 4

Résistance à la perforation

1 - 4

Résistance à la coupure, test TDM

A - F

Protection contre les chocs

P, F, X

Norme britannique (UKCA)

La norme CE-EN388 est une norme européenne obligatoire qui dicte les méthodes d'essai et les plages de performance des gants offrant une protection contre les risques mécaniques, notamment l'abrasion, la coupure, la déchirure, la perforation, la coupure (test TDM), l'impact et le froid.

Consultez le tableau ci-dessous pour une référence rapide des normes de sécurité EN388 pour les gants de protection et le marquage de score sous les boucliers EN388.

NFPA 2112

La norme 2112 de la National Fire Protection Agency (NFPA) établit les exigences minimales pour la conception, la construction, la performance, l'évaluation, la certification et les méthodes d'essai pour la fabrication d'EPI résistant aux flammes (FR) utilisés dans les zones à risque d'exposition thermique de courte durée due au feu.

La norme NFPA 2112 a été établie à l'origine pour les vêtements résistant aux flammes. Dans l'édition la plus récente, en 2018, les normes d'essai ont également été étendues à la protection des mains, les gants fabriqués conformément à la norme offrant une protection contre les feux à inflammation instantanée aux mains et aux poignets de l'utilisateur.

Les gants conformes à la norme NFPA 2112 sont identifiés par le marquage suivant :

Les prochaines étapes

À présent, vous devriez avoir une idée plus précise de ce qui entre dans la fabrication des gants de sécurité, de leur signification et des caractéristiques et attributs complémentaires qui influencent leurs performances. Cependant, la connaissance des gants ne s'arrête pas là. L'étape suivante consiste à découvrir les gants conçus pour différents risques et la manière dont ils protègent le porteur en neutralisant les forces sous-jacentes à l'origine des blessures. Pour en savoir plus, et bien plus encore, restez à l'écoute des mises à jour de notre page de ressources pour les nouveaux articles et les articles à venir.

Prêt à trouver ce que vous cherchez ?
Parcourir nos gants de sécurité
Aucun produit dans votre boîte.